17 août 2022

Prix du gaz, mettons les connaissances en pratique…

Comprendre le marché du gaz c’est comprendre l’origine des déséquilibres entre offre et demande. Comme nous l’avons vu, de façon théorique jusque là, l’offre et la demande évoluent chaque jour, se pliant à la volonté de nombreux facteurs bravant les capacités régulatoires mises en place par les Etats. Dans ce dernier article de la série “prix du gaz” nous allons nous attacher à analyser les prix du gaz entre 2017 et 2021 en y relevant les événements les plus impactant.

Décembre 2017 : explosion du terminal gazier de Baumgarten

Fin 2017, un terrible incident touche le terminal gazier de Baumgarten en Autriche. Une personne est malheureusement tuée pendant l'événement.

Ce terminal est un véritable hub gazier pour le sud de l'Allemagne, le nord de l’Italie et la Croatie. L’interruption de la circulation du gaz par ce terminal provoque une réduction brutale (et imprévisible) de l’approvisionnement en gaz naturel en Europe. Provoquant immédiatement une augmentation des prix.

Mars 2018 : la Russie coupe le gaz à l’Ukraine

En Mars 2018, Gazprom décide de couper le gaz à l’Ukraine, accusée de “trop se servir sur la bête”. Un contrat lie la Russie (producteur de gaz naturel) et l’Ukraine (pays par lequel transite le dit gaz vers l’Europe occidentale en échange d’une partie du gaz qui transite).


En coupant le gaz transitant via l’Ukraine, la Russie a mis une pression importante sur les approvisionnements en gaz naturel occidentaux et les marchés ont immédiatement réagi en dépassant la barre des 50€/MWh (des prix au demeurant ridiculement bas au regard de la situation que nous connaissons depuis…)

Mars 2020: début de la pandémie de Covid-19

En Mars 2020 les économies du monde entier ont été prises de court par une pandémie d’une ampleur inédite pour notre ère. En l’absence de traitement ou de vaccins la décision de confiner très rapidement fut prise par de nombreux pays.

Les économies des pays confinés ont vu leurs économies respectives se mettre à tourner au ralenti du jour au lendemain, provoquant une chute brutale de la consommation de gaz naturel qui s’est prolongée jusqu’à la fin de l’été 2021.

Décembre 2020 - Janvier 2021 : Vague de froid en Asie.

Alors même que les économies redémarraient avec vigueur avec le ralentissement de la pandémie, une importante vague de froid à touché l’Asie, provoquant une forte augmentation de la demande de gaz naturel. 

Or, l’Asie reste très dépendante du GNL pour ses approvisionnements en CH4, résultat, l’Europe à vu ses livraisons de GNL se réduire à peau de chagrin et ses prix de marché augmenter en conséquence.

Des centaines d’autres événements ont contribué à l’évolution du prix du gaz naturel au cours de cette période. Le driver le plus important en temps normal reste la température mais bien d’autres facteurs interagissent entre eux, puis sur le prix du gaz. Retrouvez l’intégralité de nos analyses chaque semaine dans la Weekly.

Pour aller plus loin…

Achat de gaz naturel : établir un budget et optimiser sa stratégie

Recevez l'actualité du gaz et de l'énergie